Orange, quand le manga nous confronte au passé !


Orange,

Akata Edition

orange manga

Le manga Orange, du type shojo, bien différent de tous les autres du même genre. Il est édité par Akata, qui a recu le MS Awards de la meilleure romance 2014.

Ce n’est pas seulement une histoire d’amour qui se voit contrainte de surmonter des obstacles… Mais c’est avant tout un parcours initiatique, un parcours de groupe et un message d’amour.

orange est un mangaSynopsis :

Un matin, alors qu’elle se rend au lycée comme tous les autres jours, Naho reçoit une lettre… expédiée du futur !

Cette lettre serait de sa propre main, mais écrite dans une dizaine d’années… Prise d’horribles regrets, la « Naho du Futur » souhaite rectifier son passé et changer son avenir.  Elle décide donc d’écrire une longue lettre qui va retracer les différentes erreurs qu’elle a commises pour ainsi tenter de faire changer l’histoire. Même si, en réalité, Naho ne prend pas cette histoire au sérieux et se trouve bien plus préoccupée par l’arrivée dans la classe du beau Kakéru.

Pourtant, heure après heure, jour après jour, les événements décrits dans la lettre arrivent dans sa vie…

Comment est il possible de comprendre ses erreurs et de les corriger?  Va-t’elle être capable d’assumer une telle responsabilité ? Enfin, est il possible d’effacer des regrets ? De changer le destin d’une personne qui est à nos côtés sans rien lui révéler ?

 

Mon Avis sur le manga Orange :

On entend souvent dire, mieux vaut avoir des remords que des regrets, je pense que c’est le manga Orange qui illustre le mieux cette situation…
Qui peut se vanter dans sa vie de n’avoir aucun regret ? Pas moi en tout cas, j’en ai plein et pour vous parler en toute sincérité. Je pense ne pas avoir été capable d’aider un proche en grande détresse. Je me retrouve donc personnellement, dans le personnage de Naho, ce manga m’a en quelque sorte happée !

La vie des protagonistes défilent habilement, avec des aller et retour dans le temps sans que le rythme ne soit brisé ou l’histoire incohérente. Par dessus tout, les émotions des personnages y sont transmises sans aucune caricature. Et nous sommes bien loin du cliché de la vie lycéenne que l’ont peut retrouver dans d’autres productions.

Un autre point que j’ai trouvé très intéressant et qui est propre à la culture japonaise. C’est le fait que socialement, il n’est pas toujours évident d’aider les gens. Difficile de rentrer en contact avec une personne, de pénétrer suffisamment son intimité, pour que celle-ci se livre dans les mauvais moments. Je pense qu’il n’y a rien de plus frustrant… Lorsque vous savez ou encore que vous ressentez qu’il y a quelque chose qui ne va pas et que vous vous sentez impuissant.

Le manga Orange vous permet en cinq tomes d’explorer toute une palette de réactions et d’émotions. Il ne cède jamais à la facilité dans l’écriture ou le dessin et je pense que c’est ça qui m’a le plus plu !

Je ne sais pas si j’ai réussi à dire tout le bien que je pense de cette série, mais j’espère avoir éveillé une once de curiosité qui vous poussera à courir chez votre libraire pour tenter l’aventure !!

manga Orange